Warning: Undefined array key "HTTP_REFERER" in /homepages/18/d727335311/htdocs/clickandbuilds/Krilati3/wp-content/themes/Divi-child/Divi-child.template#template on line 43

« Ce qui l’intéresse, dans l’actualité, ce sont les articles qui parlent de lui, enfermé dans sa maison où lui sont servis, comme par magie, plats, boisson et médailles. Il n’y en a que pour lui dans un monde factice où l’heure est mise en cage. Il semble s’inquiéter de ce qui se passe dehors et regarde régulièrement de l’autre côté du rideau qui ferme la pièce. Jusqu’à ce qu’apparaisse un oiseau, un vrai, aux multiples couleurs, qui l’amènera à se dépasser, aller plus haut, « être du bond » (pour reprendre une phrase de René Char) et se risquer dans les structures d’un décor aux formes végétales comme les a affectionnées l’Art Nouveau. Un décor, évoluant de Fando comme Lis à Racines, une architecture où l’acrobate peut tenter toutes les façons de résister à la pesanteur : verticalité mais tête en bas, horizontalité sur le mât chinois, et même l’envol, un instant aidé par les ailes de l’oiseau multicolore. Comme dans les spectacles précédents cités ci-dessus, la présence humaine, si insignifiante soit-elle, se confronte à des structures gigantesques, y trouve sa place et son audace. Que Rocco Le Flem partage cet espace aérien avec un oiseau dit bien que l’homme n’est pas seul dans la nature et qu’il doit entrer en relation avec les autres vivants.

J’ai vu ce spectacle dans le cadre de Brut d’Arènes, à Nanterre (92). »